Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2015

BELLAPHON - firefly - 1987

Seul album du trio originaire de Kyoto.


Le groupe Bellaphon voit le jour en 1982, avec le line-up actuel, et donc sans bassiste - ces derniers s'enchaineront au gré des concerts - et c'est Masahiro Torigaki du groupe Ain Soph qui officie sur le disque. Il faut préciser ici les liens entre les deux groupes puisque Mitsutaka Kaki joue également dans Ain Soph.
Le disque est partagé en deux, une face pour Kaki et l'autre pour le guitariste Toshihiro Tanaka - en fait sur le premier titre de la face une, les deux collaborent et le deuxième titre est composé et arrangé par Taiqui Tomiie - une face avec les titres en français (donné également par le batteur amateur de la langue de Molière), et l'autre avec les titres en anglais.
Si le titre firefly, longue suite d'une douzaine de minutes, reste la pierre angulaire de l'album, construit dans l'esprit du symphonique avec introduction aux synthétiseurs et développements successifs pour arriver au solo de guitare, l&#…

BI KYO RAN ( 美狂乱) - bi kyo ran - 1982

Premier album d'un des pionniers du progressif japonais.



Sous l'impulsion du guitariste Kunio Suma, le groupe est fondé en 1973 en trio guitare, basse, batterie et le chant assuré par l'un ou l'autre des membres. Leur véritable premier album sort donc neuf ans plus tard, toujours en trio mais avec des invités tel Michiya Koide à la flûte que nous pouvons apprécier dans cynthia, pièce totalement acoustique avec, autre invité, Toshihiro Nakanishi au violon.
Un son de groupe, une façon de jouer, de construire et surtout une guitare très frippienne nous fait penser à King Crimson, immédiatement. Mais il serait dommage de cantonner le groupe dans un plagiat élémentaire car les compositions et surtout les arrangements ne sont en aucun cas comparables. Le bassiste Masahide Shiratori amenant une touche fusion tout à fait originale avec des lignes d'une belle richesse. Bien sûr, le solo en accord de Suma sur monologue nous renvoie sans hésitation au roi cramoisi de '74…

PAGEANT - abysmal masquerade (奈落の舞踏会) - 1987

Second album d'un des leaders de la scène néo-progressive japonaise.


C'est en 1981, avec l'arrivée de Hiroko Nagai et de Nobuyuki Nagajima, que le groupe, alors intitulé Fashion, prend son nom définitif. Ils seront rejoint par Kazuhiro Miyatake (Mr. Sirius) et joueront enfin au Silver Elephant, club de Tokyo spécialisé dans le prog.
La signature avec MADE IN JAPAN RECORDS semble être une suite logique et ils sortent rapidement un premier album qui fera date (la mosaïque de la rêverie). 
Ce deuxième opus est d'une conception curieuse puisque la première face comporte des titres enregistrés en studio alors que la face B est un live. Album de transition ? Certainement dans un sens, puisque le groupe s'éloigne quelque peu du symphonique pour côtoyer un rock plus simple, voire commercial (manatsu no yuru no yume). 
On retrouve bien vite les fondamentaux avec vexation où Nagajima et Miyatake - présent alors sur ce seul titre et c'est très dommageable - exposent tout…

ATARAXIA - adolescence of an ancient warrior - 1986

Seul album du groupe japonais.



Au milieu des années 80, la musique progressive est en voie de disparition, mais quelques groupes résistent un peu partout en Europe avec la vague néo-progressive.
C'est curieusement au Japon que nous pourrons trouver une scène active et riche sous l'impulsion de Shingo Ueno. En 1981, il crée le label MADE IN JAPAN RECORDS avec peu de succès car l'intérêt du public s'oriente plutôt vers des groupes aux tendances hard ou heavy. C'est donc dans un second temps, au milieu des 80's, avec des groupes comme Outer Limits, Mugen ou Pageant que le label va prendre de l'ampleur et la scène progressive va pouvoir se développer de façon conséquente.
Ataraxia réalise donc son seul album dans cette effervescence créatrice du Japon, avec, il est vrai, des compositions de facture équivalente au néo-progressif anglais, et l'on pense bien évidemment à IQ, d'autant que le chant est en anglais.
Si les compositions sont d'un intérêt ce…