Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2013

YES - relayer - 1974

Décidément l'année 1974 est une grande année du côté du prog.


Pour leur septième album, le groupe doit à nouveau palier à un départ, celui de Rick Wakeman qui décide de faire carrière seul. Multiples auditions sont alors faîtes - ainsi le passage non retenu de Vangelis - et le choix de Yes s'arrêtera sur Patrick Moraz, clavier de Mainhorse et de Refugee.  Après Tony Kaye et Rick Wakeman, deux mondes assez opposés dans l'idée de jeu et de présence - le premier a été remercié alors qu'il refusait de jouer du mellotron et du minimoog, alors que le second est un adepte du matériel à outrance - Patrick Moraz propose une approche plus légère que son prédécesseur, et son intérêt pour le jazz et l'improvisation a certainement joué en sa faveur, même si sur ce disque là, on peut penser que le matériau étant déjà bien en place avant son arrivée, ne lui laissait guère de liberté.
La pièce principale, the gates of delirium, inspirée du guerre et paix de Tolstoï, est une oeuvr…

KING CRIMSON - in the court of crimson king - 1969

Premier album du groupe qui inventa le progressif.

L'introduction peut paraître généreuse et on me répondra que le progressif est né avant, avec les divers albums de Zappa, des MoodyBlues ou autres ProcolHarum. AymericLeroy, dans son ouvrage Rock Progressif (editions le mot et le reste), fait un inventaire détaillé de ce qu'il nomme le "proto-prog" avec les groupes influents ayant détourné les règles de composition du rock.
Cette précision faite, je reste sur ma première idée, ce disque est le premier enregistrement de rock progressif, qui influera toute une génération de groupes (Genesis avait épinglé la pochette sur le mur pendant l'enregistrement de trespass) et marque le début d'une nouvelle ère.
Issu du trio Giles, Giles and Fripp qui cherchait un véritable chanteur, la formation recrute Judy Dyble, chanteuse de Fairport Convention qui viendra accompagnée de son petit ami Ian McDonald, multi-instrumentiste plein de musicalité. La séparation du couple ve…

STEVEN WILSON - the raven that refused to sing (and other stories) - 2013

Sorti en février 2013, the rave... est le troisième album de Steven Wilson.

Alors que ses précédents opus étaient plus ou moins orientés vers la pop, de qualité certes, nous avons avec cet enregistrement ce que l'on peut considérer comme un chef d'oeuvre dans le domaine du prog. Et j'ajouterais presque du "vrai prog".
J'ai lu quelque part que Steven Wilson pouvait se permettre de réaliser ce disque sans chercher le tube, parce qu'avec toutes ses coopérations extérieures, notamment dans le travail de remix d'albums plus ou moins cultes, il gagnait suffisamment sa vie et pouvait, enfin, aller vers ce qui lui plaisait le plus. Ce n’est peut-être pas tout à fait faux, mais il faut aussi aller un peu plus loin dans la réflexion.
Tout d’abord ces heures passées à écouter et remixer les albums de King Crimson, Jethro Tull ou encore Caravan n’ont pu le laisser de marbre et ont du y laisser quelques traces. Le deuxième point est certainement du à son enfance,…

GENESIS - the lamb lies down on Broadway - 1974

Il fallait bien commencer par un chef d'oeuvre !







Sorti fin 1974, ce concept album voulait chanter la vie d'un jeune portoricain dans la ville de New York. Sur l'idée du seul Peter Gabriel qui imagine l'histoire et écrit toutes les paroles alors que le groupe, faisant face à ses nombreuses absences, compose la musique, Genesis réalise un double album qui continue de faire référence dans le monde du prog.          

Cet album se veut ancré dans une réalité - tout du moins celle de Gabriel qui ne veut plus aborder les anciens thèmes de Genesis, plus électrique, les compositions plus compactes, des innovations ou des recherches sonores (proposées par Brian Eno ou préparant le départ de Gabriel), bref, une nouvelle esthétique, y compris dans le visuel de la pochette, annonçant la fin d'une ère, celle que d'aucun qualifieront d'idéale.

La tournée qui s'en suivra placera Gabriel sur le devant de la scène, comme le véritable leader et auteur de l'oeuvre, e…